From the blog

From the blog

Chronique #10 : Vérités et niveaux de confrontation – Sagesses de Vénusienne

 

 

Mes chers amis terriens,

 

Je voudrais aujourd’hui vous parler de ce qu’on pourrait appeler le niveau de confrontation de chacun. J’entends par là : est-ce qu’un individu est prêt à confronter une certaine vérité ? Peut-il la recevoir, l’accueillir comme un cadeau libérateur ? Ou au contraire, va-t-il la rejeter fermement, voir la dénier ?

Chacun possède son propre niveau de compréhension et ses propres connaissances en ce qui concerne les différents sujets du monde. Certains, qui ont étudié plus longuement un sujet que les autres, prennent conscience de certaines vérités qui parfois contredisent la pensée dominante ou les croyances majoritaires.

En ce cas, généralement, le « savant » – celui qui sait – éprouve le désir de communiquer sa découverte au plus grand nombre et d’initier ainsi ceux qui sont les moins renseignés. Cela est louable car dans l’absolu, le désir de contribuer à l’éveil et à la l’élévation de son prochain est altruiste et bienveillant.

Cependant, l’accès à une forme de vérité s’accompagne nécessairement d’une lourde responsabilité. En effet, il est important de comprendre que tous les esprits ne sont pas égaux en ce qui concerne leur capacité à confronter ces vérités.

Imaginez que vous ayez fondé toute votre existence sur des conceptions erronées et que d’un coup quelqu’un vous explique que toutes vos représentations du monde doivent être repensées, que vous vous êtes trompés ou pire qu’on vous a menti. Imaginez le choc que vous pourriez éprouver en apprenant que tout ce que vous teniez pour vrai est une illusion ou un mensonge. Imaginez la violence éprouvée à comprendre que ceux en qui vous aviez confiance vous ont possiblement conduit dans l’erreur ou que, pire encore, ils vous ont possiblement menti ou trahi.

Cela est extrêmement brutal pour le psychisme humain car nous avons besoin de nous appuyer sur des croyances fondamentales pour structurer nos pensées, nos réflexions, mais aussi notre identité. Dynamiter ces conceptions, ces croyances fondamentales, c’est déstabiliser le socle psycho-cognitif d’une personne. C’est-à-dire ce cadre inconscient qui permet à chacun de penser sa propre existence.

Enfants de la Terre, en vérité, il peut être destructeur de se confronter à une vérité de manière brutale, sans y être conduit progressivement, étape par étape, dans un long processus de transformation intérieure. Lorsque je dis « destructeur », je veux dire par là que certains ne peuvent pas survivre à un tel choc :

  • Soit leur psychisme est trop fortement ébranlé, ce qui les conduit dans une forme de décompensation psychologique, c’est-à-dire à une forme de rupture identitaire pouvant les conduire à la « folie »
  • Soit leur corps se met en résistance, et ils développent toutes sortes de maladies ou d’attaques corporelles pouvant les conduire jusqu’à la mort physique.

Prenons un exemple : annoncer le décès soudain d’un proche à une personne qui n’y est pas préparée psychologiquement peut le conduire à perdre connaissance. Son cerveau déconnecte faute de parvenir à confronter l’information. Ou bien encore, si le sujet est cardiaque, il peut possiblement déclencher un infarctus.

Avoir accès à une certaine forme de vérité, à la lumière irradiante que celle-ci diffuse dans votre vie, c’est ainsi accéder à une arme à double tranchant. Seul celui qui aura pu élever progressivement son niveau de conscience, au cours d’un long cheminement, sera capable de recevoir cette lumière sans être désintégré par sa puissance.

Ainsi, il est de la responsabilité du savant que de conduire progressivement le profane jusqu’à l’acceptation lente de cette vérité, sans le brutaliser, sans le déstructurer d’une manière trop radicale qui l’empêchera de conserver son intégrité mentale.

C’est pour cela d’ailleurs que la plupart des ordres initiatiques distillent leur connaissances étapes par étapes, dans le plus grand respect de l’ignorance de l’élève, mais aussi dans le plus grand secret des vérités dévoilées. Lorsque ces ordres appellent au secret c’est, non pas pour garder jalousement le savoir hors de la portée du profane, mais pour ne transmettre cet héritage qu’à celui qui est en désir de se faire initier et qui est prêt à recevoir la vérité.

Nul ne peut être jugé ou condamné pour son ignorance ou pour son refus à entendre la vérité. Et d’ailleurs on accepte aisément que les jeunes enfants soient protégés de certaines vérités. Car on estime, légitimement, que leur psychisme n’est pas encore en capacité de comprendre ou d’appréhender l’élément de connaissance.

Frère de la Terre, être initié à une vérité c’est nécessairement accéder à un grand pouvoir. Et tout pouvoir vous porte nécessairement en responsabilité : « ai-je le droit de dynamiter l’équilibre psychique de cette personne ? Est-elle en capacité de recevoir les enseignements que j’aimerai lui dispenser ? Souhaite-t-elle véritablement recevoir l’initiation ? »

Certes, nous aimerions qu’une majorité de gens accèdent à nos connaissances, simplement parce que nous avons le désir de partager avec eux. Simplement parce que ces compréhensions nous ont libérées de certains carcans et que nous aimerions que notre entourage s’en libère également. Mais il est important de respecter le cheminement de chacun et d’accepter que certains, tels des enfants, ne sont pas encore en capacité d’accéder à ces savoirs.

Accéder à certaines vérités implique souvent de payer le prix de la solitude. C’est une chose qu’il faut accepter. Et seul l’amour de l’autre, l’acceptation et le respect du niveau de maturité de chacun, peut vous permettre de comprendre cette solitude.

Alors, humains de la Terre, ne cherchez pas à tous prix à convaincre ceux qui refusent d’entendre. Respectez leur besoin de se protéger de votre lumière, en vous chassant, en vous reniant, ou en vous fuyant. Vous avez accès à une force que l’autre n’a pas encore développé. Soyez pour lui un grand frère bienveillant. Usez de pédagogie, d’astuces, d’initiations subtiles pour conduire avec douceur et joie ceux que vous souhaitez accompagner dans leur cheminement.

Laissez un commentaire