Artists

Artists

Présentation

Artiste et intellectuelle engagée, Lili Oz est auteure, compositrice, interprète, animatrice, productrice et directrice de création française. Elle est Docteure en sciences de l’information et de la communication, experte des phénomènes de fans, du fanatisme, et des phénomènes charismatiques. Elle est aussi spécialiste des phénomènes communautaires, du leadership, et des problématiques identitaires.

Origine et études

Lili Oz, de son vrai nom Amélie Dalmazzo, est née le 26 novembre 1978 à Paris. Fille d’une famille de 3 enfants, son père, d’origine italienne, est ingénieur en informatique et sa mère, d’origine hollandaise, est psychologue. Elle grandit en banlieue parisienne où elle poursuit sa scolarité jusqu’à l’obtention de son baccalauréat en 1996.

Elle s’installe ensuite sur Paris où elle poursuit des études d’Art du spectacle, Audiovisuel et Cinéma, et finit par un double cursus en information et communication et en psychologie. En 2009, elle obtient un doctorat de Sémiologie des Médias en sciences de l’information et de la communication, sur le sujet : “Charismes, Identités, Fanatismes.” Sa thèse de doctorat, soutenue devant les professeurs Serge Tisseron (psychanalyste), Patrick Charaudeau (analyse de discours), Fabrice d’Almeida (histoire des médias), Philippe Marion (Sémiologue) et Frédéric Lambert (Sémiologue) obtient les félicitations à l’unanimité.

En 2012, elle donne naissance à un petit garçon, conçu avec l’humoriste Alban Ivanov dont elle se sépare la même année.

Concepts et recherches

Spécialiste du charisme et des phénomènes de fans, Lili Oz développe une approche inédite de ces phénomènes. S’intéressant aux motivations identitaires des publics et des fans dans leur consommation des figures charismatiques, elle propose une théorie générale du charisme jusqu’alors jamais analysé comme un système. Elle y développe notamment les concepts de “charisme médiatique”, de “charisme présentiel”, de “charisme communautaire” ou encore de “charisme transculturel”.

Son travail sur la fanitude (phénomènes de fan), s’inscrit dans la droite ligne des fan-studies. Il met en lumière les motivations inconscientes des différents types de fans et élargit la classification des fans proposées par le sociologue Christian Le Bart, en considérant les phénomènes de fanitude négative (rejet, haine) comme l’expression d’une passion toute aussi évidente que dans les phénomènes d’adoration. Les concepts de “fan-anti” et de “fanopathe” y sont ainsi proposés.

Ses travaux, fondés sur l’analyse sémiologique du charisme des stars de la musique, s’intéressent également à la construction des mythes et à la manière dont ils induisent la fascination, l’idéalisation, la croyance ou le fanatisme. Sur ce sujet, elle publie d’ailleurs un essai en 2010 : “Michael Jackson n’a jamais existé. Etude d’un mythe contemporain”, aux éditions jacob-Duvernet. Cet ouvrage, consacré à l’étude du phénomène social et du mythe proposé par le chanteur Michael Jackson, propose une étude du phénomène d’adoration mais aussi de rejet qu’il a suscité.
Cet aspect de ses recherches lui permettent d’acquérir une expertise en ce qui concerne la fabrication des charismes, le personal branding, la communication des personnalités, le storytelling et le celebrity marketing.

Ses recherches sur la dimension communautaire des publics fans (psychologie sociale, sociologie) mais aussi sur leurs affects et projections (psychanalyse) lui permettent d’autre part de devenir rapidement experte dans le domaine du community management et particulièrement des stratégies communautaires dans le contexte actuel de fragmentation de l’audience et du marketing ciblé.

Parcours professionnel

Entre 2003 et 2009, en parallèle de ses recherches de doctorat, Lili Oz intègre consécutivement plusieurs sociétés de production de télévision. Elle participe ainsi au développement de nombreux divertissements pour des sociétés telles que Adventure Line production, Endemol ou Freemantlemédia. En parallèle, elle enseigne également dans diverses universités et écoles privées, parmi lesquelles l’Université Panthéon Assas, l’université Paris 8, ou encore les facultés de journalisme de Moscou, du Caire  et de Beyrouth. Durant ces années, elle intègre également de pôle de recherche “Médias et élections” du CEVIPOF, avec Sciences Po, au CNRS. Elle contribue ainsi, avec un pôle de chercheurs, à l’étude de la campagne présidentielle de 2007. Les résultats de ses recherches, consacrées aux stratégies de séduction des hommes politiques et à leur impact sur les publics, est publié dans l’ouvrage collectif “Médias et Élections” aux éditions Lharmattan.

En 2009, Lili Oz fonde sa société de production et de management, Les studios Dissidents, avec son associé Julien Chauvard. Ensemble, ils encadrent les comédiens Alban Ivanov et Issa Doumbia et produisent des contenus humoristiques, musicaux ou publicitaires pour le web et la télévision. Elle collabore ainsi à l’élaboration des contenus de l’émission phare de la chaine urbaine “Canalstreet”, en collaboration avec Canal+ et Radio Generations.

En parallèle, lili Oz devient conseil en communication, spécialisée dans la communication des personnalité et dans la création de marques. Elle devient directrice de création et réalise ainsi des affiches et visuels pour quelques personnalités de la musique et de l’humour. En 2012, Lili Oz intègre la société de production de spectacle Juste Pour Rire où elle travaillera aux côtés d’artistes comme Vérino, Christophe Aleveque, Yassine Belattar ou Arturo Brachetti.
Sa Révélation Musicale

En décembre 2010, Lili Oz assiste à un concert de -M- (Mathieu Chedid). Jusqu’ici, Lili Oz n’avait jamais véritablement chanté, et encore moins joué ou composé de la musique. Mais elle voit dans la musique un support idéal pour transmettre ses idées et s’engager. Elle dit : “Comme une évidence, cela m’est venu : écrire des chansons pour transmettre ma joie, tout cet amour que j’ai en moi. Cela faisait quelques années déjà que je cherchais le bon support pour cela. Jusqu’à ce jour béni où, errant entre rêve et desespoir, la musique est venue à moi. Depuis, ma vie s’est transformée en comédie musicale! Chaque émotion, chaque soubresaut de l’âme, chaque rébellion ou aspiration, trouve sa juste vibration, sa juste note, son juste mot.”

A travers sa musique, Lili Oz défend l’idée que nous avons tous des potentiels inexplorés et qu’il suffit d’oser pour se reveler. Son oeuvre est une ode au rêve et une invitation à l’élan créatif, à la résilience, à l’audace, à la liberté. Ses ambiances, empreintes de sonorités tziganes, klezmer, gipsy, ou balkaniques sont comme une incitation au voyage du corps et de l’âme. Ses textes, véritables poésies et tableaux vivants, sont un hommage à la chanson française. Légères, joyeuses, aériennes et positives, les compositions de Lili Oz sont des potions alchimiques pour transmuter les souffrances.

En 2017, Lili Oz enregistre son premier Album “Rêvolution” aux Studios de la Chine à Paris. Ce double album comporte 24 titres de sa composition. Il est réalisé en co-production avec Hubert Montoya, les Studios de la Chine, Cosmopolis et les Editions 3L, l’arrangeur du disque Thierry Mateo, et Lili Oz elle-même.

Une artiste engagée

Lili Oz est une humaniste engagée dans la promotion des arts et l’éveil de la conscience. En 2016, elle fonde l’association awake avec son associé Sébastien Joly. Ensemble, et en collaboration avec un collectif d’artistes, ils produisent des événements et des émissions mettant en lumière des personnalités inspirées et inspirantes, des initiatives citoyennes, des chercheurs, associations ou entrepreneurs impliqués dans la construction d’un nouveau monde.
Ils défendent également une éthique humaniste en faisant la promotion d’une charte s’appuyant sur 6 valeurs : l’intégrité, la solidarité, l’engagement, la bienveillance, l’empathie et la gratitude.

Bibliographie

2010 – Michael Jackson n’a jamais existé. Etude d’un mythe contemporain, Amélie Dalmazzo, Ed. Jacob-Duvernet, (ouvrage de vulgarisation scientifique)

2011 –  Médias et élections. La campagne présidentielle de 2007 et sa réception –
Isabelle VEYRAT-MASSON (dir.), L’HARMATTAN, CNRS, Sciences Politiques, INA.
– « Figures du leadership, regards des publics : les stratégies d’image des
candidats face aux perceptions des publics. », Amélie Dalmazzo

2012 – Collège iconique de l’INA : Le charisme médiatique de Michael Jackson. Une figure
polymorphe, transculturelle, transtemporelle et transmédiatique – Amélie Dalmazzo, INA EDITIONS, Collège Iconique

2013 – Communication et croyance – Université Catholique de Louvain – « Le rôle des
internautes dans la co-construction de la croyance » – Amélie Dalmazzo, REVUE RECHERCHES EN COMMUNICATION N°38

2014 – Idéal & idole – Odile FALQUE, Anne TASSEL et Jacques DAYAN – Michael Jackson ou l’adolescence incarnée – Amélie Dalmazzo, REVUE ADOLESCENCE N°86 (PSYCHANALYSE)

Discographie

Rêvolution – auteure compositrice interprète : Lili Oz ; arrangements : Thierry Mateo ; une coproduction 3L editions, Thierry Mateo et Lili Oz